European Le Mans Series: 41 vetture attese a Spa

L’European Le Mans Series (ELMS) se prépare à disputer ses deux dernières courses en 2022. Du 23 au 25 septembre, les 4 Heures de Spa-Francorchamps, théâtre de l’avant-dernière manche de la saison, accueilleront une impressionnante grille composée de 41 voitures. 118 pilotes et 27 écuries en provenance de 33 nations différentes seront en piste sur un tracé aussi mythique que vallonné, considéré comme l’un des plus exigeants au monde.

LMP2 : 16 voitures et 46 pilotes

Après avoir remporté leur troisième victoire de la saison à Barcelone, Louis Delétraz et Ferdinand Habsburg seront rejoints sur l’Oreca-Gibson n°9 (Prema Racing) par Juan Manuel Correa, qui remplacera Lorenzo Colombo dans les Ardennes belges.

Delétraz et Habsburg (85 points) comptent 21 unités d’avance au classement des pilotes sur Job van Uitert, Julien Canal et Nico Jamin (64 points), le trio qui conduit l’Oreca n°65 (Panis Racing). Il leur suffit de terminer la course avec au moins cinq points d’avance sur leurs adversaires pour faire coup double à Spa-Francorchamps, et ainsi décrocher à la fois le titre des équipes et des pilotes.

Les trois poursuivants au classement général, United Autosports (Oreca n°22, 48 pts), IDEC Sport (Oreca n°28, 47 pts) et Cool Racing (n°37, 44 pts) ont mathématiquement tous encore une chance d’empocher les titres 2022. Mais il leur faudra d’abord l’emporter en Belgique puis à Portimao et ensuite espérer que les leaders du classement général connaissent deux weekends difficiles.

Pour sa course à domicile, l’équipe belge Mühlner Motorsport visera un deuxième podium cette saison et bénéficiera en prime d’un gros soutien puisque le régional de l’étape, Ugo de Wilde, sera au volant de la voiture n°21.

Deux changements de pilotes sont à noter sur les Oreca n°19 (Algarve Pro Racing) et n°34 (Racing Team Turkey). Sophia Floersch sera remplacée sur la première par le pilote roumain Filip Ugran. Sur la seconde, le leader du classement général LMP2 Pro-Am, Jack Aitken, ne sera pas aux côtés de Salih Yoluc et Charlie Eastwood. Son remplaçant n’est pas encore connu.

La course au titre en LMP2 Pro-Am est très serrée, le top 3 n’étant séparé que de 15 points, alors qu’il en reste encore 52 à distribuer. Racing Team Turkey compte 80 points, soit 10 de plus que l’Oreca n°24 (Nielsen Racing). Victorieuse des 4 Heures de Barcelone, l’Oreca n°88 (AF Corse) est troisième avec 65 points.

LMP3 : 13 voitures et 36 pilotes

La lutte pour les titres LMP3 ne pourrait être plus indécise. Vainqueurs à Monza et Barcelone, Charles Crews, Guilherme Oliveira et Nico Pino (Ligier n°13, Inter Europol Competition) ont réduit à cinq points l’écart qui les sépare de la Ligier n°17 des leaders du classement général Malthe Jakobsen, Michael Benham et Maurice Smith (Cool Racing).

La Ligier n°5 (RLR MSport) d’Alex Kapadia, Michael Jensen et Nick Adcock est à 12 points de Cool Racing, et précède de seulement sept unités Terrence Woodward et Ros Kaiser (Ligier n°6, 360 Racing), quatrièmes.

Pour ce rendez-vous belge, l’attention se portera en LMP3 sur Tom van Rompuy, en piste avec l’écurie championne en titre DKR Engineering. Pour sa course à domicile, il rallie Spa-Francorchamps dans la foulée de sa deuxième place espagnole, associé à Alexander Bukhantsov et Sebastian Alvarez.

LMGTE : 12 voitures et 36 pilotes

Avec une avance de 28 points sur leurs plus proches rivaux, Christian Ried, Lorenzo Ferrari et Gianmaria Bruni arriveront en Belgique en sachant qu’une bonne performance au volant de leur Porsche 911 RSR-19 n°77 (Proton Competition) leur permettra de décrocher les titres LMGTE pilotes et équipes.

Après s’être imposé à Monza et Barcelone, Proton Competition compte actuellement 69 points. Grâce à leur deuxième podium de la saison en Espagne, Duncan Cameron, David Perel et Matt Griffin (Ferrari 488 GTE EVO n°55, Spirit of Race) ont inscrit un total de 41 points.

La lutte pour les deuxième et troisième places du classement général, synonymes d’invitations très convoitées pour les 24 Heures du Mans 2023, est très serrée.

La Ferrari n°57 de Kessel Racing compte 40 points, la Ferrari n°35 de Rinaldi Racing 38, la Ferrari n°66 de JMW Motorsport 36 et l’Aston Martin n°95 d’Oman Racing with TF Sport 33. Cette dernière précède de trois points l’autre Aston Martin de l’équipe (n°69).

Seulement 17 points séparent finalement la deuxième de la onzième place du classement général, alors qu’il est encore possible d’inscrire maximum 52 points d’ici la fin du championnat.

En LMGTE, la Belgique est notamment représentée par le champion LMGTE 2020 de l’ELMS Alessio Picariello, au volant de la Porsche n°18 d’Absolute Racing. Sarah Bovy espérera avoir à domicile plus de réussite sur la Ferrari 488 GTE EVO n°83 d’Iron Lynx qu’à Barcelone. Elle avait été prise dans un accident au premier virage, alors qu’elle s’élançait deuxième de sa catégorie sur la grille de départ.

Les 4 Heures de Spa-Francorchamps, cinquième manche de la saison 2022 de l’European Le Mans Series, auront lieu le dimanche 25 septembre.

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo di WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...

%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: